Carnet de route

2021-03-21 Séjour anti-Covid et morosité, au départ de Champagny-le-Haut

Le 21/03/2021 par Nathalie Chateau

Organisé envers et contre tout et en rattrapage de l’année passée par Serge de Varappe et Montagne à Morteau, nous sommes 5 bisontins à nous glisser dans le groupe de 21 skieurs surmotivés pour prendre l’air ! Et il faut de l’imagination aux encadrants pour trouver les bonnes sorties avec cette météo qui commence par de belles chutes de neige dès le dimanche, augmentant le niveau de risque avalanche de 2 à 4 en 24 heures, et ajoutant jusqu’à 1 m de neige fraîche tombée avec du vent… Heureusement la thématique « covidienne » de l’année a fermé les remontées des stations, laissant la place belle aux skieurs de randonnée qui pour une fois apprécient la sécurité des pistes sur certaines montées ou descentes. Et comme nous sommes à 2 pas des pistes de Champagny-en-Vanoise, 3 pas de celles de Pralognan, et à peine une demi-heure de Courchevel, il y a du potentiel !

Dimanche 14/03/21 :

En arrivage groupé depuis Besançon ou Morteau ou Pontarlier via la Suisse grâce à nos tests PCR négatifs (cette phrase aura peut-être perdu de son sens dans 10 ans…), nous découvrons en début d’après-midi ce qui constituera notre refuge pour la semaine à venir : un magnifique chalet XXL (8 chambres et autant de salles de bain) à 100 m des pistes de fond (appréciable par les plus morts-de-faim de la bande). Répartition des chambres (couples, filles, ronfleurs…), skating, neige qui tombe… c’est le cadre de cette 1ère soirée gourmande puisque c’est une délicieuse tartiflette qui remplit nos estomacs ravis.

Lundi 15/03/21 : Champagny-en-Vanoise, risque niveau 4, après les belles chutes de neige de dimanche.

Ça craint… le gardien du gite-refuge qui nous livre les repas est clair, et nous conseille vivement de ne pas sortir des pistes, toutes pentes de près ou de loin étant proscrites. Ok… Après une bonne bataille sur le montage des chaînes pour descendre les voitures jusqu’à Champagny-le-Bas, nous voilà garés sous le départ des pistes. On suit les panneaux « ski de rando » et les pistes d’été pour grimper en direction du Mont de la Guerre. Grosse trace à faire par les plus en jambes. Nous nous arrêtons finalement vers 2000 m, avant la longueur finale, après 700 m de dénivelé. Le plat puis les grosses pentes au-dessus étant déconseillés par un gars local qui nous trace les derniers mètres. La descente est surprenante, avec 50 à 70 cm de neige fraîche qui remonte jusqu’au menton et nécessite un peu de pente pour s’extraire. Equation insoluble, les pentes étant prohibées aujourd’hui, on bataille un peu mais nos traces de montée nous sauvent quelques passages. Thierry arrivé seulement aujourd’hui organise l’apéro : bulles pour fêter son « diplôme » d’initiateur ski de rando au CAF. Yesssss !!!

Mardi 16/03/21 : Pralognan-la-Vanoise, toujours risque niveau 4 qui nécessite encore un ajustement du programme.

Le réveil est encore une fois fixé à 6h30, 6h45 pour les moins courageux ou les plus rapides…, ça pique un peu pour les vacanciers… Départ du centre de Pralognan, altitude 1400 m, pour un début de grimpette sur les pistes et chemin en forêt direction les Fontanettes. Après un virage à gauche, c’est le Mont Bochor qui est visé. Belle montée en forêt puis sur les pistes vallonnées pleines de charme : 900 m de dénivelé et 0 stress, parfait ! La neige est beaucoup plus praticable qu’hier. La descente entre bords de pistes et chemin poudreux et même quelques virages un peu raides sous le télésiège (attention aux cailloux et souches) mérite largement l’effort de la montée. Nous avons même droit à quelques belles apparitions du soleil, notamment à l’occasion des chocolats chauds et bières pris au bistrot ouvert (en terrasse déneigée) des Fontanettes.

Mercredi 17/03/21 : Pralognan-la-Vanoise, risque niveau 3 qui baisse à peine.

Départ du centre, 1400 m, pour un début de grimpette sur les pistes d’hier, direction les Fontanettes. De là on continue tout droit, à des rythmes variables mais avec tous le même but : le refuge des Barmettes à 2010 m. Au-delà du refuge les pentes se redressent et la visibilité s’amenuise, demi-tour ! Belle descente au voisinage immédiat des pistes, dans de la poudre haute qualité. Et rebelote : refuge des Barmettes pour le 1er groupe, histoire de doubler le dénivelé, et bifurcation sur la piste de l’Ancolie pour les autres. Et quelques beaux virages très appréciés dans cette 2ème descente. Neige 5 étoiles !!!

Jeudi 18/03/21 : Courchevel le Praz, risque niveau 3, soleil en matinée, option sécurisée sur et à proximité des pistes.

Après une valse des voitures sur les parkings, nous voilà partis en direct sur la piste ou à travers la forêt et les pistes de fond selon les groupes et les choix. Mélange de pistes damées, tracées, ou à tracer, tout le monde se retrouve 1050 m plus haut au Sommet des Lanches pour un pique-nique rapide. Belles lumières avec le soleil revenu, puis c’est parti pour une belle descente mixant vallons poudreux et bords de pistes enneigés, la troupe apprécie ! Un duo échappé s’octroie quelques virages d’anthologie sous le télésiège de la Forêt. Belle manière d’apprécier les conditions risquées encore.

Vendredi 19/03/21 : Courchevel 1850, risque niveau 3, option safe sur et autour des pistes.

Grand ciel bleu, 3 groupes avec différentes envies côté dénivelé, direction le haut ! Haut du télésiège du Biolley, 1ère option pour notre groupe, dépeautage et 100 m de descente poudreuse. Repeautage, on s’engage dans un vallon tracé en descente mais pas en montée, en gardant un œil sur les pentes voisines, un peu plus raides. Après une dernière trace en biais nous débouchons sur la piste rouge qui s’achève au sommet de la Vizelle, 2661 m. Retrouvailles avec le 2ème groupe. Dépeautage et courte descente pour aller grimper la petite Saulire, 2706 m, où plusieurs randonneurs nous ont tracé la montée sur l’épaule. Il reste de la place dans le vallon pour nos propres courbes de pur bonheur. Re-grimpette sous le sommet de la Saulire (juste au-dessus de la Vizelle) par la piste raide mais damée, pour attaquer la descente du jour jusqu’à Courchevel 1850, quasi 1000 m de poudreuse exceptionnelle.

Samedi 20/03/21 : 1ère vraie rando de la semaine. 

Ha non on part quand même sur la piste de Pralognan. Direction maintenant connue : bistrot des Fontanettes, refuge des Barmettes... 600 m vite expédiés, on connait. Grand ciel bleu qui permet d'apprécier les alentours et surtout la vallée qui s'offre enfin à nous, avec 2 objectifs pour 2 groupes : le refuge du Col de la Vanoise pour les uns et le col de la Grande Casse pour les autres. Des km, du dénivelé, une météo parfaite, une dernière journée motivante et motivée. La grande Casse et l'aiguille de la Vanoise nous surplombent, pendant qu'on foule la trace d'un bon pas, direction le fond du fond à travers le glacier de la Grande Casse. Après plusieurs heures ondulantes le cirque se ferme devant nous et le col se dresse, surplombant un goulet qui se rétrécit jusqu'au sommet en forme de half-pipe fermé par une corniche. A gauche des pentes de rocher, à droite des pentes de neige déjà à moitié parties... ça se tente pour nos meneuses infatigables. Nous stoppons à 20 m sous la corniche (3070 m), pas nécessaire de prendre le risque de faire descendre la poudre sur notre groupe + 2 autres couples engagés sur zone avec nous. Dépeautage en bordure de zone dans une neige relax, et nous pouvons enfin enchaîner quelques virages de belle neige encore poudreuse. Les nuages remontant de la vallée blanchissent un peu le paysage et quelques flocons nous accompagnent mais la tarte aux myrtilles nous attend au refuge du Col de la Vanoise alors nous décidons d'ajouter une petite remontée aux 1650m de dénivelé déjà parcourus. Faute de tarte nous nous rabattons sur le chocolat chaud très appréciable avant d'attaquer la descente conseillée par l'autre groupe, par la magnifique combe de l’Arcelin. La neige est moins bonne que les jours précédents mais le paysage vaut le détour, et nous jouons sur les orientations des pentes pour taper quelques belles courbes encore. Au final une sacrée bambée dans un paysage grandiose !

Le dernier apéro prend des airs de fête bien arrosée : et pour cause, demain c'est repos (malgré l’heure de lever maintenue à l’aube par Serge, arghhhh, il ne nous aura rien lâché…), et puis il faut vider le stock de bières, et je crois que nous sommes tout simplement heureux de partager encore un beau moment avec ce groupe si agréable à vivre en communauté ! Nous sommes tous conscients d’avoir passé une semaine exceptionnelle tant en termes de vie que de ski, surtout dans cette période perturbée où tout voyage ou vacances sont synonymes d’annulations, interrogations, reports… Merci Serge !!! Et Varappe !!! pour votre accueil, votre bonne humeur, et votre « patate » sur les pentes de la Vanoise !!!

Photothèque complète







VARAPPE ET MONTAGNE MORTEAU AFFILIE FFCAM
16 RUE LOUIS PERGAUD
25500  MORTEAU
Contactez-nous
Tél. 03 81 67 45 76
Permanences :
jeudi 20h30 à 22h00
Agenda