Carnet de route

2019-03-02 Une virée dans Belledone

Le 02/03/2019 par Pierre Caron

Samedi 2 mars après une petite heure de voiture, nous arrivons à Fond de France (1050m), le bien nommé à l’extrémité sud de la vallée du Haut Bréda, dans la chaine de Belledonne. 

Nous sommes sept : Claude notre guide, Nicole, Annick, Marie-Odile, Daniel, Christophe et moi. Claude a prévu de monter jusqu’au site des  Sept-Laux (2200m). Si la troupe est vaillante la traversée par le col de Mouchillon sera envisagée avec un retour par Combe Madame. 

Sous un ciel gris nous remontons le sentier d’été très irrégulièrement enneigé et particulièrement raide. A la sortie de la forêt une belle éclaircie rehausse la beauté et la sauvagerie de ce haut vallon.

Deux hardes de chamois nous observent depuis le haut des barres rocheuses. La pente s’accentue et les conversions s’imposent. Claude imprime une jolie trace en fond de combe. Il nous invite à mettre les couteaux pour franchir un verrou pentu, passage délicat de la course. Profitant de notre arrêt, deux guides de St Gervais et leurs clients nous dépassent. Alors que nous nous apprêtions à contourner un éperon rocheux par la droite, les guides partent à gauche et remontent un étroit couloir très pentu. Claude décide de leur emboiter le pas et nous débouchons ensemble dans une vaste combe suspendue mollement vallonnée. Guides et clients s'arrêtant pour se restaurer nous continuons notre progression.

C’est à mon tour de tracer maintenant. Je remonte la pente assez douce en direction des lacs. Brusquement le brouillard nous rattrape, de plus en plus dense réduisant la visibilité à une dizaine de mètres. Il faut se résoudre à sortir la boussole et à définir un angle de marche. La progression se fait plus lente et plus hésitante, la zone étant constellée de micro reliefs. Le brouillard se déchire, devant moi se dresse le barrage du lac Carré. En nous retournant nous apercevons les guides qui se sont séparés en deux groupes, un en direction du Pic de la Belle Etoile, l’autre se dirige vers le col de Mouchillon. Voulant suivre le tracé de la carte je m’engage dans une traversée en direction du lac Cottepens : c’est une erreur, la pente se raidit et la neige est dure. Une glissade à cet endroit se terminerait immanquablement dans le lac, chaos de blocs de glace.

Machine arrière, il est déjà 13 heures, nous mangeons sur le bord du lac de la Motte en suivant du regard le guide poursuivant son ascension vers le col. Le vent fraichit, le ciel se couvre. Le temps de dépeauter et déjà une petite neige commence à tomber. Nous entamons la descente pour rejoindre notre trace de montée. Après les vallonnements nous arrivons au sommet du raide couloir de montée, la neige est bonne, les bons skieurs se régalent dans les contre-pentes. 

Nous entrons dans la forêt et c’est de la neige très mouillée qui tombe. Une tentante piste  forestière se présente sur notre gauche, elle ne figure pas sur la carte. Si toutefois elle rejoignait le fond de la vallée elle nous éviterait un fastidieux portage. Qui ne risque rien n’a rien, Claude décide de l’emprunter. C’est un bon choix elle nous ramène au parking où nous arrivons complétement trempés. 

La sortie se termine dans une sympathique épicerie, bar, restaurant, un peu vintage où nous dégustons de la bière Californienne. 

Merci Claude pour cette randonnée.

 







VARAPPE ET MONTAGNE MORTEAU AFFILIE FFCAM
16 RUE LOUIS PERGAUD
25500  MORTEAU
Contactez-nous
Tél. 03 81 67 45 76
Permanences :
jeudi 20h30 à 22h00
Agenda