Carnet de route

2021-10-09 Randonnée en étoile en Haute-Ubaye

Le 09/10/2021 par Chantal Binétruy

Sortie organisée du 02 au 09 Octobre 2021 par Paulo pour un groupe de 12 personnes : Alain, Chantal, Colette, Evelyne, Fabienne, Gégène, Guy, Jean-Marie, Jean-Paul, Martine, Paulo et Philippe.

Avec notre chauffeur Jean-Marie, nous faisons une petite halte à Barcelonnette où je découvre un pan de l’histoire de cette ville : au XIXème siècle une bonne partie des habitants et de la vallée de l’Ubaye quittent leurs terres et vont s’installer au Mexique où beaucoup travaillent dans l’industrie du textile. La plupart se sont enrichis mais quelques migrants en « mal du pays » reviennent au pays et font construire des villas-châteaux très cossus. Un musée retrace l’histoire de ces audacieux émigrés et des liens unissent encore à ce jour Barcelonnette au Mexique.

Arrivés à Saint-Paul sur Ubaye, nous nous installons dans le gîte de la Souste. Ce gîte est tenu par une charmante dame d’origine Allemande, passionnée de montagne et amoureuse de la région. Le cuisinier et son épouse nous concoctent chaque soir des plats délicieux, raffinés, variés ; nous nous régalons. Chaque matin l’épicerie, située dans la même maison, est ouverte spécialement pour nous afin de faire quelques courses pour le pique-nique du midi. Nous avons la chance d’avoir le gîte rien que pour nous et l’ambiance est très sympathique.

Dimanche 3 : nous démarrons de Fouillouse 1900 m. Nous passons par le Refuge de Chambeyron et découvrons un peu plus haut le Lac des 9 Couleurs. Une partie du groupe monte dans le brouillard à la Tête de Fréma 3151 m. Tout le monde se retrouve au refuge pour le piquenique avant de redescendre par le Pas de la Couletta 2752 m et le beau vallon qui rejoint Fouillouse.

Lundi 4 : la météo n’étant pas favorable, nous visitons le village et découvrons le musée de la moto. Musée surprenant par la diversité des motos et mobylettes anciennes (plus de 200). Très bon accueil de ce passionné qui a retapé lui-même tous ces véhicules.

Pour l’après-midi, petite balade sous la pluie au-dessus de Saint-Paul. Du pont de l’Estrech nous rejoignons le fameux pont du Châtelet et son arche unique en pierre. Il semble comme posé au sommet d’une gorge étroite, très profonde, car il surplombe la rivière Ubaye de 108 mètres.

Mardi 5 : départ du village de Maljasset 1890 m, montée au Col Girardin 2699 m, un superbe panorama s’offre à nous, une poudrée de neige donne du contraste à cet endroit très minéral mais aux couleurs multiples. Depuis la Tête de Favières, nous montons à la Tête de Girardin 2876 m. Nous avons la chance d’être survolés par un magnifique aigle royal.

Mercredi 6 : du Col de Larche 1991 m, nous atteignons le petit Lac d’Orrenay par la belle vallée du même nom. La Tête de Moïse sur notre gauche se détache dans le ciel bleu. Après le splendide Lac de Roburent, nous nous dirigeons vers le Mont Scaletta 2840m, pour en faire la traversée. Avec quelques passages exposés, il nous faut rester très vigilants. Puis nous rejoignons le village Argentera en Italie où nous avions laissé une voiture.

Jeudi 7 : au départ de Maljasset, nous croisons un berger avec un gros troupeau de moutons. Les patous nous observent en aboyant. Nous remontons le très beau Vallon de Mary pour arriver au Lac de Marinet dans lequel les montagnes se reflètent. L’Aiguille Pierre André se détache dans le ciel. L’endroit est superbe.

Au fur et à mesure de la montée au Col de Marinet, l’Aiguille de Chambeyron, enneigée, se dévoile dans toute sa splendeur. Le spectacle est grandiose. La descente par le Col de Mary et les Lacs du Roure est aussi très belle.

Nous redescendons donc gaillardement quand tout à coup Paulo fait « un roulé-boulé » sous le chemin. Rien de cassé mais l’épaule est douloureuse. Arrivés au gîte, le verdict par toubib Guy est sans appel : luxation de l’épaule. Direction Barcelonnette, puis finalement les urgences à Gap. Après une nuit à l’hôpital, Paulo est de retour au gîte le vendredi matin, le bras en écharpe.

Le vendredi, comme nous ne sommes plus « épaulés » par Paulo, nous nous prenons en charge. Un groupe décide de faire une randonnée au Col des Houerts où nous avons la chance d’observer un grand troupeau de bouquetins et quelques chamois. L’autre groupe fera un peu de tourisme et une petite randonnée.

Merci Paulo de nous avoir fait découvrir cette belle région. Les couleurs chatoyantes de l’automne égayent le paysage et à chaque randonnée nous découvrons des roches de formations et de couleurs différentes.

Bon rétablissement Paulo et comme on te connaît, tu rêves déjà à de prochaines aventures !

Photothèque complète







VARAPPE ET MONTAGNE MORTEAU AFFILIE FFCAM
16 RUE LOUIS PERGAUD
25500  MORTEAU
Contactez-nous
Tél. 03 81 67 45 76
Permanences :
jeudi 20h30 à 22h00
Agenda