Carnet de route

2018-08-05 Le Buet 3096 m et alentours sur 2 jours

Le 05/08/2018 par Vincent Busch puis Maxime, Mathilde et Titouan

Nous sommes partis 9 de Morteau, par un beau samedi matin du mois d'Août. Sacs aux dos sur les sentiers du vallon à Bérard, entre les myrtilliers et les cascades, le groupe fait petit à petit connaissance en vue de ces deux journées à passer ensemble : "Et toi tu bosses où, t'habites où, tu fais quoi à varappe, sont bien tes chaussures, joli sac à dos... bref, la routine !". Après avoir allégé les sacs en passant par le refuge de la Pierre à Bérard, nous poursuivons notre montée au Buet via le col de Salenton à 2526 m, théâtre de la pause casse-croûte. Tout le monde monte à son rythme, sous la chaleur et dans les névés, nombreux et particulièrement bien fournis cette année.

Notre arrivée à la table d'orientation du sommet s'accompagne des accolades rêglementaires et d'une petite collation faisant office d'invitation pour quelques guêpes de passage adeptes des hauts plateaux. La vue est impressionante quoique un peu bouchée par des nuées orageuses de milieu d'après-midi d'été. La descente se fait en ordre dispersé, faute à de facétieux bouquetins, branchés "pause photo", des plus jeunes aux plus vieux !

Le refuge est sympa, les gardiens, originaires de Mijoux, sont accueillants, la bière est fraîche et les histoires vont bon train sur les bancs de la terrasse. Repas copieux, coucher de soleil et au dodo après 1800 mètres de dénivelé positif, sachant que demain, une autre grosse journée nous attend... Les enfants, pardon les ados, prennent le relais au clavier.

Bonjour à tous !

Je m'appelle Maxime et je vais vous raconter le déroulement de la deuxième journée de cette fabuleuse randonnée pédestre. Tout d'abord nous nous sommes levés vers 6h30, j'ai passé une bonne nuit mais certains de mes camarades avaient froid à la tête car la porte du dortoir était restée ouverte. Petit déjeuner et départ vers 7h30 du refuge de la Pierre à Bérard perché à 1900 m d'altitude. Deux groupes se forment au bout de 5 km au niveau de la cascade à Bérard au dessus de Vallorcine : Mathilde, Monique, Céline et Titouan montent aux chalets de Loriaz et au col de la Terrasse. Le second groupe composé de Mireille, Philippe, Vincent, mon père Christophe et moi allons monter au col de la Terrasse par le vallon de Tré les Eaux. Notre parcours sera plus escarpé et raide, balisé par de nombreux cairns. Nous rencontrons une couche de neige énorme qui a dévalé des versants cet hiver et qui est creusée par les torrents, ce qui forme des ponts de neige impressionnants et dangereux. Nous sommes très prudents pour envisager notre itinéraire. Sous une chaleur caniculaire, nous grimpons jusqu'au lac vert où Philippe se baigne entièrement dans une eau à 9°C !!! Nous, nous nous contentons de tremper les jambes... Brrrrrrr... Après la montée, nous basculons sur l'autre versant, côté Loriaz, où nous ne tardons pas à rejoindre Titouan et ses drôles de dames, par une descente "rock and roll", très raide et caillouteuse. Petite pause boisson et dessert au refuge de Loriaz, puis descente jusqu'au parking du hameau Le Buet à 1400 m, en discutant les uns avec les autres. Il est 16h30 lorsque tout le monde embarque pour le retour sur Morteau et c'est la fin de ce beau week end en montagne...

Coucou, c'est Mathilde et Titouan, on va vous parler de notre itinéraire.

Magnifique lever de soleil ce matin au refuge, en vue directe depuis notre lit puisque la porte du dortoir était restée ouverte... A cause de la chaleur même si moi, Mathilde, j'ai eu un peu froid. Petit déjeuner avec tartines, confiture de fraise, et tout et tout... Après la séparation du groupe à la cascade à Bérard, nous montons à Loriaz, sous le soleil et la chaleur. Nous casse-croutons à l'ombre des chalets de Loriaz et reprenons la montée en direction du col de la Terrasse. La jonction des 2 groupes se fait sous le col, dans un paysage lunaire très caillouteux où quelques boules de neige volent malgré la chaleur. La descente est entrecoupée par une tartelette aux myrtilles pour Maxime et Christophe, miam miam les gourmands ! Avec Monique, on s'est fait tirer les oreilles parce qu'on n'avait pas attendu à un croisement... mais bon on descendait trop vite alors on allait pas attendre "une heure" que les autres arrivent mais en fait c'est parce qu'on a pris un raccourci :-).

Sinon, c'était bien, on a vu de magnifiques paysages, pleins de bouquetins, fait connaissance avec des gens que l'on ne connaissait pas. On a bien aimé faire les randonnées et dormir au refuge. Super groupe : de belles rencontres, une belle ambiance et deux bonnes grosses journées de marche avec des paysages à couper le souffle...

Vive la montagne !!!

Photothèque complète







VARAPPE ET MONTAGNE MORTEAU AFFILIE FFCAM
16 RUE LOUIS PERGAUD
25500  MORTEAU
Contactez-nous
Tél. 03 81 67 45 76
Permanences :
jeudi 20h30 à 22h00
Agenda