Carnet de route

2021-01-24 Découverte du ski de randonnée nordique aux Alliés

Le 24/01/2021 par Bastien Duval

La coutume étant que celui qui découvre l’activité, en l’occurrence le bleu, rédige le compte-rendu alors je vais respecter la tradition et vous proposer un petit retour rapide sur cette chouette sortie en ski de randonnée nordique ou back country entre les Gras et Pontarlier… Parce que nous avions meilleur temps de passer par Les Gras !

Le rendez-vous était donc pris au local à l'école Pergaud. Les participants, constitués principalement de jeunes retraités (beaucoup de « CASDEN » ...;-)) et d’autres, arrivent au compte-gouttes et forment un groupe d’une dizaine de personnes tout en respectant la parité hommes-femmes. Au dernier moment Jean-Paul Goidet, l’organisateur de la sortie, nous propose d’aller plutôt du côté des Alliés car la neige y est meilleure à ce qu’il paraît. Nous nous rejoignons donc devant l’église mais nous arrivons trop tard pour la messe… Dommage j’avais des choses à confesser ! Après que chacun se soit équipé nous voilà partis pour une magnifique balade. Nous démarrons dans le jardin (à 943 m) de Jeannine (j’ai dû modifier le prénom pour des questions d’anonymat…) toute surprise de voir cette équipée passer devant sa fenêtre. Nous nous serions bien arrêtés pour prendre un café mais le sommet nous attendait. Nous montons donc à notre rythme dans une ambiance plutôt bon enfant et moi qui découvre ce ski je me prends déjà une ou deux gamelles... Je ferme donc la marche la plupart du temps et j’en profite aussi pour faire des photos (tout comme Paulo) car, comme l’ensemble du groupe, je suis émerveillé par ces paysages enneigés. Et il faut dire que la neige est effectivement meilleure aux Alliés... ;-). D'ailleurs il est encore tombé quelques centimètres la nuit précédente et c’est un régal de skier dans cette poudreuse. De plus le soleil est radieux et il restera à nos côtés sur la totalité de la journée. Du bonheur en barre ! 

Nous arrivons donc sur la première crête (1150 m environ) vers le sentier des bornes délimitant la frontière Franco-Suisse. Il semblerait que les contrôles à la frontière soient assez rares de ce côté-là. Nous sommes donc conscients du privilège que nous avons à passer en Suisse sans papiers et surtout sans test PCR... Nous empruntons parfois ce qui semble être le GR 5 bien connu des habitués du groupe. Nous passons ainsi pas très loin du Grand Taureau mais on n’a pas vu la bête !... Ouf ! Après cette première montée nous descendons sur le « ruisseau des Entreportes » et la « Grosse Ronde ». La pente est assez prononcée et permet à certains de s'exercer encore au télémark. Et lorsqu’une belle pente se présente, Jean-Marie et Philippe, nos champions du télémark, en profitent pour nous faire une démonstration et nous initier à cette technique de ski qui, il faut le dire, n’est pas facile au premier abord. Nous faisons donc quelques tentatives plutôt concluantes. 

Après deux heures et demi de montée nous arrivons sur les hauteurs (1250 m environ) en face des Aiguilles de Baulmes et du Chasseron et nous décidons de manger au soleil dans cette clairière de neige vierge. Chacun se fait son petit siège avec les deux skis retournés et un trou devant de manière à avoir les jambes dedans. Une fois bien installés nous mangeons notre sandwich tiré du sac. Après le kougelhopf fait maison par Sylvie et le petit coup de vin offert par Jean-Marie, nous repartons en longeant la frontière sur la ligne de crête pendant un certain temps. Au loin se dessinent les cimes des Alpes Bernoises. Ensuite nous entamâmes (passé simple) notre descente en nous enfonçant dans les bois et en suivant ce qui semble être un petit sentier. L’ornière naturelle nous guide et nous nous laissons glisser tout du long. Nous passons près du « Bief à la Reine « et nous longeâmes (encore du passé simple...) le ruisseau des Étraches qui nous ramène enfin aux Alliés. Tout le monde semble ravi de cette belle journée qui, par les temps qui courent, nous a fait le plus grand bien. Puis nous rentrons tous sur Morteau en nous réjouissant déjà d’une prochaine sortie. Enfin, pour ma part, j’ai été conquis par cette pratique qui rassemble pas mal d’avantages dont celui d’être au plus près de la nature. Surtout lorsque nous passons sous les lourdes branches qui nous agrippent au passage et nous arrosent de neige aussi fine que de la… farine !

Merci à Jean-Paul Goidet (et son GPS) pour l’organisation !

Photothèque complète







VARAPPE ET MONTAGNE MORTEAU AFFILIE FFCAM
16 RUE LOUIS PERGAUD
25500  MORTEAU
Contactez-nous
Tél. 03 81 67 45 76
Permanences :
jeudi 20h30 à 22h00
Agenda