Carnet de route

2020-03-08 La Pointe de Toules

Le 08/03/2020 par Sylvain Vuillet

Ça y est c'est l'hiver. Pas mal de neige tombée cette dernière dizaine de jours avant notre sortie à la Pointe de Drone pour devoir revoir nos plans. Après quelques réflexions avec Manu, notre dévolu se jette sur la Pointe de Toules avec ses propriétés intéressantes : 1000 mètres de face versant SW à plus de 30° et passages à 35° voire 40°.

Rendez-vous est pris à Pontarlier pour retrouver Coraline, Michel et Manu et c'est à 8h20 que nous arrivons entre Liddes et Bourg-St-Pierre avec une surprise : nous nous demandons où sont passés les 50 centimètres de neige tombés ces 3 derniers jours.

Après le check DVA et un rapide briefing sur le parking, nous prenons le chemin quelques dizaines de mètres plus haut pour chausser. La première partie se résume en un slalom entre buissons, rochers et murs de soutènement avant de se retrouver assez vite sur des pentes déjà raides. Certaines conversions sont un peu exposées dans cette neige dure au-dessus des falaises. Nous obliquons pour nous rendre au "coeur" où Manu prend le relais pour tracer sur les 500 mètres de dénivelé de la crête finale. Cette crête nous oblige à un peu de recherche d'itinéraire et de choix de progression, tout en conservant nos distances dans les passages les plus raides, courts mais à près de 40°.

Nous arrivons, après l'ultime ressaut, au sommet coté 2726 m et avec un vent quasi nul. En cassant rapidement la croûte, nous distinguons côté E, la face S du Rogneux et son arête qui mène au Petit Combin par la Pointe de Boveire et son joli couloir SW et côté W le Grand-St-Bernard et le massif du Mont-Blanc, les Grandes Jojo, le Dolent, l'Aiguille d'Argentière et le Chardonnet.

Il est temps de redescendre avant que ces pentes ne se réchauffent trop. Le peu de neige a  raison de nos semelles dans cette face rocailleuse. Nous descendons jusqu'à 2560 m pour nous retrouver au dessus d'un couloir N intéressant. Après une analyse rapide du risque en fonction de la pente et de l'exposition, nous choisissons d'y aller. Je pars en premier en ayant repéré un corridor finalement inadapté, je décide de continuer jusqu'en bas dans 40 cm de poudreuse de cinéma. Nous descendons un à un et poursuivons jusqu'au coeur dans une neige magnifique, presque prêts à repeauter pour en profiter un peu plus. Le reste de la descente se fait dans une vingtaine de centimètres de neige sans fond relativement facile mais stratégique à skier pour éviter les balafres. Ça chauffe, quelques boulettes plus ou moins grosses nous accompagnent sur la fin.

Belle sortie avec un groupe homogène.

De retour au parking à 14 heures mais pas encore assez tôt pour éviter les premiers ralentissements du Valais.







VARAPPE ET MONTAGNE MORTEAU AFFILIE FFCAM
16 RUE LOUIS PERGAUD
25500  MORTEAU
Contactez-nous
Tél. 03 81 67 45 76
Permanences :
jeudi 20h30 à 22h00
Agenda