Carnet de route

2020-03-01 Un enchainement Widdersgrind et Alpiglemäre

Le 01/03/2020 par Daniel Ley

Ce dimanche 1er Mars nous sommes 4 au départ de Morteau, direction la région du Schwarzsee dans les Préalpes Fribourgeoises, pour une course que nous allons partager avec les gens du CAF de Besançon. Le rendez-vous est fixé vers 9 heures 15 sur le petit parking de Hengst à 1219 m.

Après environ 1 heure et demie de route, nous sommes les premiers arrivés mais largement en avance sur l’horaire prévu et avons le temps de nous préparer tranquillement car nos amis bisontins ne sont pas encore là. Comme ils tardent à venir, Serge s'oblige à prendre des nouvelles : non, pas de problème particulier, tant mieux, ils seront bientôt là ! La petite équipe, composée de 9 personnes sous la conduite de Florence, étant arrivée, il est 10 heures lorsque nous partons sur un chemin large, facile, quasiment plat et bordé par un torrent.

Les précipitations d'hier ont saupoudré les montagnes d'une blancheur renouvelée, ciel bleu, grand soleil, ambiance au top et les conversations vont bon train car il y a une forte présence féminine parmi nous ! Nous cheminons allégrement tout en cherchant ici ou là les passages les plus faciles sur un enneigement parfois discontinu. Puis au bout de 2 km nous obliquons sur la gauche pour nous engager dans un large vallon avec une pente soutenue mais régulière qui va nous mener jusqu'au col Grenchegalm à 1884 m. C'est l'occasion d'une courte pause, la vue est superbe et Serge ne manque pas de nous énumérer les noms de quelques sommets remarquables. Enfin à 13 heures, nous atteignons notre premier sommet, le Widdersgrind culminant à 2103 m, non sans avoir louvoyé à la recherche des meilleurs passages entre les mottes de terre sur la partie finale !

La descente s'effectue dans une combe très pentue au départ et à charge de Florence de nous servir d'ouvreuse : ça passe, la neige abondante sur ce versant est excellente à skier et chacun y prend son plaisir. Nous descendons jusqu'à Schattige Riprachte, une ferme d'alpage, pour la pause casse-croute avant de remonter au col Grenchegalm par un versant bien enneigé. L'arête ascendante en direction de notre second sommet, les Alpiglemäre à 2043 m, n’est skiable que sur quelques dizaines de mètres suite à l'absence de neige, soufflée par le vent. Nous faisons la partie finale de l'ascension avec les skis sur notre sac à dos, ascension éprouvante par la pente mais aussi par de violentes rafales de vent, prélude au changement de temps annoncé et qui se confirme par l'arrivée d'importants nuages menaçants sur les crêtes du Jura.

C'est par un versant très raide que commence la descente finale dans une neige abondante et facile mais qui au fur et à mesure s'alourdit et devient moins docile. Nous visons une route d'alpage qui nous semble être la meilleure trajectoire dans les parties basses car la neige fait de plus en plus défaut. Mais nous devons la quitter car le bitume réapparait et nous rejoignons le parking tout proche, prudemment à ski pour certains ou plus sûrement à pied pour d’autres. Il est déjà tard, 17 heures, la perturbation est là, les premières gouttes de pluie ou de neige fondue se mettent à tomber mais nous y avons échappé puisque nous sommes à l'abri dans nos voitures !            

Bref tout a été bien synchronisé au cours de cette excellente journée, même la météo !

Photothèque complète







VARAPPE ET MONTAGNE MORTEAU AFFILIE FFCAM
16 RUE LOUIS PERGAUD
25500  MORTEAU
Contactez-nous
Tél. 03 81 67 45 76
Permanences :
jeudi 20h30 à 22h00
Agenda