Carnet de route

2020-02-24 Le Chasseron en mode printanier

Le 24/02/2020 par Serge Deprez

Pour cette sortie Seniors plus petits-enfants en cette période de vacances scolaires, pas plus de neige au Chasseron que nous en avons trouvée au Chasseral il y a environ un mois. Qu’à cela ne tienne, c’est à pied que nous allons arpenter les crêtes de l’un des plus hauts sommets du Jura Suisse, seulement détrôné de quelques dizaines de mètres par le Mont Tendre et la Dôle.

Partis de Morteau sous les nuages nous sommes accueillis au Col des Etroits par un soleil généreux qui ne va pas nous quitter de la journée. Du col nous pouvons déjà apercevoir la croix au sommet du Cochet dont le versant Est par lequel nous allons l’atteindre est complètement dégarni : il ne manque plus que les crocus pour nous faire croire que nous serions déjà en avril.

Nous rejoignons Yves qui avait pris quelques minutes d’avance, enfilons un coupe-vent avant de redescendre en direction du refuge de La Casba par une piste noire encore bien enneigée. Puis c’est en louvoyant entre quelques taches de neige éparses que nous remontons aux Petites Roches via Les Avattes avant de rejoindre l’Hôtel du Chasseron devant lequel nous pouvons pique-niquer au soleil et à l’abri du vent.

Bien restaurés, nous ne négligeons pas le sommet du Chasseron avant de revenir sur nos pas pour nous diriger vers le col permettant de rejoindre le versant des Dénériaz. C’est bien pentu sur une quinzaine de mètres mais la neige ramollie par le soleil permet de confectionner quelques marches rendant la descente plus facile pour le restant de la troupe. La neige est relativement bien conservée pour la suite de la descente ce qui permet à certains papys de se lancer en ramasse aussitôt imités par des enfants facétieux toujours prêts à en découdre par boules de neige interposées.

Arrivés au niveau de La Merlaz, nous nous dirigeons vers Le Sollier puis descendons vers Les Auges où deux possibilités s’offrent à nous : remonter la combe escarpée menant au Praisot avec un franchissement de corniche pas toujours facile ou partir en direction du Saut de l’Eau, petit coin discret du Chasseron que peu de personnes connaissent. La fonte des neiges précoce aidant, c’est une magnifique cascade atteinte par quelques pontons et marches glissantes qui nous attend, concluant en beauté cette agréable randonnée.

 
 






VARAPPE ET MONTAGNE MORTEAU AFFILIE FFCAM
16 RUE LOUIS PERGAUD
25500  MORTEAU
Contactez-nous
Tél. 03 81 67 45 76
Permanences :
jeudi 20h30 à 22h00
Agenda