Carnet de route

2020-01-06 La Cape au Moine, première sortie de 2020

Le 06/01/2020 par Annick Faivre-Pierret

Le rendez-vous est fixé à 7h00 au local pour cette première randonnée de l'année 2020. Après avoir échangé nos bons vœux pour cette nouvelle année que nous espérons enneigée et riche en sorties, nous prenons la route en direction de L'Etivaz.

A gauche, juste après l'Hôtel du Chamois, nous remontons le vallon de la Torneresse pour nous garer à 1300 m, peu avant Les Vuittes. Après un rapide contrôle des DVA, nous empruntons un chemin longeant le torrent où notre chef de groupe, Serge, a décidé de tester notre agilité, devant enjamber plusieurs petits ruisseaux.

Nous sortons de la forêt à Paquier-Mottier puis nous entamons une petite montée entre les sapins et devons déchausser sur quelques mètres, la neige faisant défaut entre les racines. Arrivés au soleil à 1528 m, juste dessous le chalet de la Molaire, nous apercevons la Cape au Moine, le sommet, culminant à 2352 m, que nous nous sommes fixé ce jour.

Marie-Odile nous fera une petite frayeur juste avant le Pas de Sazième lorsqu'elle tombe et déchausse, heureusement sans gravité. Puis arrivés vers 2000 m, aux environs du Gour, Maurice décide de nous attendre sagement au soleil dans un endroit sûr. Il est 12h30 et nous continuons l'ascension en prenant la précaution de mettre les couteaux en bas de la pente finale annoncée à 35°. Nous enchainons une vingtaine de belles conversions avant d'atteindre le sommet à 13h45.

Il y a peu de place pour dépeauter alors nous le faisons à tour de rôle puis nous entamons la descente, Serge photographie nos premiers virages et puis hop nous fonçons dans la pente. La neige est bonne, Gégène s'emballe et prend une belle bûche sans gravité, suivi de Pierrot qui a envie de l'imiter !

Nous rejoignons Maurice pour continuer la descente... c'est du plaisir à skier jusqu'au chalet de la Molaire et puis là, nous devons à nouveau déchausser pour traverser le bois. Seuls Pierre, Michel et Daniel trouvent un passage 50 m en dessous de nous sans avoir à quitter leurs skis mais doivent pousser sur leurs bâtons pour nous rejoindre dans la combe, à Paquier-Mottier. De là, quelque 600 mètres en pas de patineur permettent de rejoindre le haut du paturage pour ensuite nous laisser glisser jusqu'aux voitures.

Comme dit Marie Odile : notre aventure aura duré 6 heures sans prendre le temps de casse-croûter. Chose que certains font à l'Hôtel du Chamois en sirotant la traditionnelle bière ou le vin chaud réconfortant de fin de journée, collation bien méritée !

Merci à Serge, Gégène, Michel, Pierre, Marie-Odile, Pierrot, Georges, Dominique, Thierry, Daniel et Maurice pour cette belle journée ensoleillée.

Photothèque complète







VARAPPE ET MONTAGNE MORTEAU AFFILIE FFCAM
16 RUE LOUIS PERGAUD
25500  MORTEAU
Contactez-nous
Tél. 03 81 67 45 76
Permanences :
jeudi 20h30 à 22h00
Agenda