Carnet de route

2019-12-15 Ma première initiation ski de randonnée

Le 15/12/2019 par Guillaume Bardier

Il est huit heures sur le Val de Morteau. La ville est encore endormie sauf pour Varappe et Montagne où une ribambelle de skieurs se retrouve, prêts à en découdre avec la neige. Réunis au local, nous sommes toutes et tous bien attentifs aux explications de nos initiateurs qui nous présentent le matériel de ski de randonnée, nouveau pour certains et mal maîtrisé pour d'autres.

Neuf heures, c'est le grand départ en direction du Chasseron. Il pluviote mais rien d'inquiétant et pourtant, arrivés en Suisse, ce sont  des trombes d'eau qui nous accueillent. Nous faisons moins les malins lorsque, enfin, nous arrivons sur le site à quelques encablures du Col des Etroits, au lieu-dit les Praises.

Ça souffle dans la combe mais peu importe, la neige est là. Nous chaussons les skis et c'est parti ! Après le test des DVA, l'ascension commence par une succession de virages et de conversions. Cela nous réchauffe et nous oublions rapidement le mauvais temps...

Tout à coup, arrivés au Praisot, nous faisons face à notre première descente. A partir de ce moment là, 2 solutions s'offrent à nous : la première, rester debout sur les skis et passer la petite corniche sans frémir puis descendre en 20 secondes et la deuxième, tu loupes la marche et là, tu descends en 2 secondes en version « luge ». Sans risque mais tout de même impressionnant. 

Avant de manger aux environs des Auges, nous retravaillons la recherche de victimes d'avalanche. Après quelques explications sur le sondage et le pelletage en V, il nous faut retrouver le plus vite possible le DVA enfoui sous la neige par notre moniteur. Nous comprenons alors toute la difficulté à courir dans la neige avec des chaussures de skis. 

Nous repartons ensuite pour une deuxième ascension en direction des Petites Roches où nous apercevons alors les Aiguilles de Baulmes et le Suchet. Arrivés sur la crête, le temps s'est dégagé et nous profitons alors d’un spectacle à couper le souffle. A gauche le lac de Neuchâtel, à droite le lac Léman et en arrière plan, la chaîne des Alpes. Quelle belle récompense. 

Il est maintenant temps de rentrer mais un dernier défi nous attend, repasser la fameuse corniche du Praisot. Croyez le ou non, nos skis s'en souviennent encore. Un grand merci à nos trois encadrants qui ont été de bon conseil tout au long de cette première initiation de la saison.

Photothèque complète







VARAPPE ET MONTAGNE MORTEAU AFFILIE FFCAM
16 RUE LOUIS PERGAUD
25500  MORTEAU
Contactez-nous
Tél. 03 81 67 45 76
Permanences :
jeudi 20h30 à 22h00
Agenda