Carnet de route

2019-02-09 Chasseral-Suchet : match nul

Le 09/02/2019 par Pierre Caron

Dimanche 3 février, c’est au Chasseral que nous emmenait Serge. Nous n’oublierons pas nos deux franchissements de la crête à l’aller et au retour, visibilité quasi nulle et vent à décorner les bœufs. Samedi 9 je reprends la sortie initialement prévue par Claude Billod. Nous sommes six au rendez- vous pour gravir le Suchet par le versant sud-est. Christophe et Annick ont déjà parcouru cet itinéraire. Gégène, Simon, Benoît et moi découvrons ce parcours. Echaudé par l’expérience du Chasseral j’ai étudié l’itinéraire et chargé des points GPS pour les endroits stratégiques. Anticipant sur une visibilité médiocre et la buée sur les lunettes j’ai imprimé un fond de carte à l’échelle 2.

Nous quittons Grand’Combe Châteleu sous la pluie, puis une neige mouillée nous accompagne sur les hauts de la Brévine. Après avoir dépassé Baulmes nous nous engageons sur la route forestière. Nous laissons les voitures un peu plus loin, à 700 m d’altitude limite de la neige. Sous un pâle soleil réconfortant nous entamons la remontée de la large piste. Epingle après épingle nous nous élevons sur cette pente douce et régulière. Mais voici quelques gouttes, l’alerte semble sérieuse et nous décidons de mettre les « Goretex ». Christophe et Benoît ne doivent pas être loin, en les attendant nous en profitons pour nous restaurer. Soudain une voix nous interpelle, en levant haut la tête nous apercevons nos deux camarades un lacet plus haut. Rusés, ils ont quitté la piste et coupé en empruntant un sentier pédestre. Suite à cette expérience nous continuons notre progression sur le chemin étroit et pentu, ainsi nous prenons rapidement de l’altitude. L’épisode pluvieux passé, le soleil vient nous caresser mais hélas pour une trop courte durée.

Arrivés à la ferme de Matoule le temps se gâte. C’est sous la neige avec un vent non négligeable que nous atteignons le chalet du Rex à 1238 m. La visibilité se réduit, nous choisissons de continuer notre progression sur le parcours pédestre, certes raide mais relativement protégé du vent car entièrement en forêt. Nous débouchons dans un paysage de pré bois où nous croisons deux skieurs, ils nous informent des conditions qui nous attendent en nous rapprochant de la crête. Je profite de cette relative tranquillité pour bien lire et mémoriser la carte. Préoccupé par la navigation j’oublie de changer de gants et je le regretterai amèrement. Plus nous progressons, plus le vent forcit et plus la visibilité se détériore. Dans la pente sommitale, plus de repère… Tel un marin dans la tourmente je tire des bords. Soudain je devine une masse sombre sur ma gauche : c’est le chalet du Suchet. Si je monte droit dans la pente je buterai contre la clôture d’été et les piquets me conduiront au signal. Sans cesse déséquilibrés et aveuglés nous arrivons au signal. Le vent arrache les attaches de mon porte carte et sans un réflexe de Simon ou Benoît il était définitivement perdu. Rapidement chacun passe un vêtement chaud sous le coupe-vent. Les doigts glacés j’ai du mal à « dépeauter ». Il faut vite redescendre pour retrouver l’abri de la forêt. Je tente un premier stem, bizarre j’ai oublié de retirer une peau. L’aide de Christophe est plus que bienvenue.  La descente est laborieuse, neige gelée, puis croutée, accumulation. Simon, Benoît et Tof arrivent à pratiquer quelque chose qui ressemble à du ski. Annick, Gégène et moi nous nous contentons d’éviter la chute.

Par l’itinéraire de montée nous regagnons la ferme de la Matoule où nous trouvons un appentis et une table pour nous restaurer. De là nous rejoignons  la route forestière et nous nous laissons glisser jusqu’aux  voitures. Pour conclure : 900 m de dénivelé, cette idée de Claude qui mérite d’être reprise nous donne encore une leçon sur notre fragilité en milieux hostiles. Comme au Chasseral la semaine passée, notre cher Jura nous a montré que ses crêtes ne sont pas toujours des montagnes à vaches !

 







VARAPPE ET MONTAGNE MORTEAU AFFILIE FFCAM
16 RUE LOUIS PERGAUD
25500  MORTEAU
Contactez-nous
Tél. 03 81 67 45 76
Permanences :
jeudi 20h30 à 22h00
Agenda