Carnet de route

2018-09-19 Entre épouvantails et Zanskar

Le 19/09/2018 par Serge Deprez

En ce mercredi matin nous nous retrouvons à 5 sur le parking du barrage du Châtelot où sous une épaisse couverture nuageuse il fait bien frais. Mais les prévisions météorologiques sont encourageantes et le soleil devrait vite refaire son apparition nous laissant présager encore une belle journée pour cette fin d’été qui... n’en finit pas.

Nous commençons par descendre les quelque 200 marches qui nous amènent au niveau supérieur du barrage, continuons à descendre pour atteindre la rive gauche du Doubs puis l’écluse qui nous permet de franchir sans encombres la rivière peu véloce en ces temps maigres en précipitations. Nous voilà en territoire helvétique et des rubans bleus vont nous guider pour parcourir le premier sentier des épouvantails avec pour thème, la contrebande. Arrivés en contrebas des Planchettes un deuxième sentier balisé rouge nous permet d’admirer d’originales créations avant de nous diriger vers le belvédère des Roches de Moron d’où nous avons une vue remarquable sur le Châtelard et la retenue du barrage dont le niveau est particulièrement bas.

Quelques centaines de mètres plus loin nous mangeons notre pique-nique sur la table d’une cabane forestière avant de nous engager sur le sentier escarpé Pillichody qui suit plus ou moins selon une courbe de niveau le haut des barres rocheuses dominant le lac, quelques passages demandant de la prudence pour ne pas risquer une glissade malencontreuse. Au passage nous pouvons à nouveau admirer le Châtelard et la retenue sous des angles différents depuis le belvédère du CAS et celui des Recrettes. Nous débouchons alors dans une vaste prairie, le Pré de Bellevue, que nous traversons jusqu’au Cernil Girard où débute le sentier en direction du Saut du Doubs.

Via quelques marches taillées dans la roche nous descendons dans une faille caractéristique du Jura, longeons une falaise équipée de nombreuses plaquettes avant d’apercevoir plus bas et judicieusement tendues entre les arbres les premières photographies de l’exposition nomade « Itinérance » proposée par l’association Rigzen Zanskar. Nous empruntons la passerelle Gilbert Petitjean pour revenir en France, prenons le temps de nous arrêter devant chaque photographie exposée puis descendons dans le lit du Doubs complètement à sec pour nous rendre là où, en temps normal, devrait débuter la chute.

Reprenant notre progression nous sortons du lit pour nous rendre au belvédère supérieur du Saut du Doubs où est tendue la dernière photographie de l’exposition, un magnifique pavot bleu éclairé par les derniers rayons de soleil de la journée. Le sentier longeant la retenue nous ramène, via Robin des Bois où nous ferons une ultime pause, au pied des escaliers du barrage, dernier effort à fournir pour cette journée bien remplie. Hugo se fera un malin plaisir en demandant à chacun d'en compter les marches : verdict, entre 220 et 240 marches, qui dit mieux ?

Photothèque complète







VARAPPE ET MONTAGNE MORTEAU AFFILIE FFCAM
16 RUE LOUIS PERGAUD
25500  MORTEAU
Contactez-nous
Tél. 03 81 67 45 76
Permanences :
jeudi 20h30 à 22h00
Agenda