Carnet de route

2018-08-29 Par delà les belvédères du Dessoubre

Le 29/08/2018 par Serge Deprez

En ce mercredi de fin août rendez-vous est pris chez Catherine et Alain, une demeure à l’écart de la commune de Charmoille plus précisément au lieu-dit La Côte. Nous sommes 9 seniors accompagnés du chien de Daniel prénommé… Junior, prêts à nous aventurer sur le parcours préparé par nos hôtes malgré les orages prévus en début d’après-midi.

De notre point de départ nous sommes rapidement au Creux de Hauteroche où un magnifique belvédère permet de dominer de 300 mètres Rosureux charmant village au bord du Dessoubre. Puis nous nous engageons dans la faille caractéristique de ce lieu, croisons la source Guillaume Pierre complètement tarie après cette longue période de sècheresse et atteignons le fond la vallée.

La rivière traversée via le pont de Rosureux, nous en longeons la rive droite pendant quelques centaines de mètres avant de remonter par une pente raide la combe du Château en amont de la commune de Varin. Au passage d’étranges installations destinées à distribuer du maïs aux sangliers attirent notre regard avant de passer sous les falaises du Montolivot où se niche la grotte de Sarradin utilisée comme refuge par les habitants de Saint-Julien-lès-Russey pendant la Guerre de Dix ans.

La pluie se mettant à tomber lorsque nous arrivons au sommet du Montolivot, une loge salvatrice permet de nous abriter pour la pause casse-croûte : c’est le grand luxe, une table avec sa nappe et quelques chaises sont à notre disposition mais il faut néanmoins confectionner un banc avec les moyens du bord pour que chacun puisse s’asseoir et goûter aux breuvages uvaux transportés par Daniel et Michel.

Nous reprenons sous la pluie notre cheminement jusqu’à Saint-Julien-Lès-Russey avec un crochet par le belvédère du Cotard qui surplombe la combe du Château que nous avions parcourue dans la matinée. Les précipitations ayant cessé nous pouvons, via Lotrot Dessus et Lotrot Dessous, redescendre sur Rosureux sous des éclaircies de plus en plus nombreuses avant de rejoindre par la route Charmoille, terminus de cette longue randonnée.

Pendant que Alain nous fait visiter leur remarquable potager, Catherine nous prépare un délicieux "quatre-heures" pour cloturer cette sympathique journée : encore merci à tous les deux pour leur hospitalité et leur générosité.

Photothèque complète







VARAPPE ET MONTAGNE MORTEAU AFFILIE FFCAM
16 RUE LOUIS PERGAUD
25500  MORTEAU
Contactez-nous
Tél. 03 81 67 45 76
Permanences :
jeudi 20h30 à 22h00
Agenda